A Flourens on solde le transport

0

LIGNE 35

Information aux usagers

Tisseo ligne 35 sur Flourens
Tisseo ligne 35 sur Flourens

Afin d’optimiser le coût du service, Tisséo vous informe :
► la ligne 35 est suspendue du lundi 6 juillet au dimanche 30 août 2015,
► à partir du 6 juillet et pendant toute l’année scolaire 2015-2016, la ligne 35 ne desservira plus Flourens pendant les périodes de vacances scolaires et le samedi.

Cette ligne sera remplacée par le TAD «Transport A la Demande». Ce service maintient une desserte en proposant une fréquence (30 minutes) et une amplitude de fonctionnement (5h – minuit).


Voilà une information qui me fait réagir. La technocratie impose à notre Maire sa volonté. Sous couvert d’économies Madame le Maire autorise les services à dégrader la desserte de Flourens.
Rappel historique de la desserte de Flourens par les transports urbains.

Quelques repères chronologiques :

► 1972 : Le Syndicat Intercommunal de la Région Toulousaine (S.I.T.P.R.T), Le Conseil Général de la Haute Garonne et la ville de Toulouse créent le Syndicat Mixte des Transports en Communs de l’Agglomération Toulousaine (S.M.T.C).

► 1974 : Un impôt est créé Le VT (versement transport) perçu des entreprises, permet au        SMTC de disposer de ressources propres.

► 1993 : Mise en service de la ligne A (Arènes/Jolimont) et de la ligne C (Arènes/Colomiers).

► 1996 : Les communes sont mises à contribution financière.

► 23 décembre 2003 : Prolongement de la ligne A du métro jusqu’à Balma Gramont.    Restructuration de la desserte de Flourens, création du TAD 106 et de la ligne 35.

► 2007 : Mise en service de la ligne B et du TCSP Quint-Fonsegrives / Balma.

► 2011 : La commune de Flourens entre dans la Métropole Toulousaine et quitte de ce fait le SITPRT.

► 2011/2015 : Le SMTC (sous la marque TISSEO) est composé de : La Métropole Toulousaine, du SICOVAL, La CAM (Communauté d’Agglomération du Muretain) et du SITPRT.

Les Bus à Flourens de 1972 à 2003

2 lignes desservent Flourens pour aller et venir de Toulouse le 77 via Fonsegrives et le 72 via Balma.

Le 77 desservait notre commune, en période scolaire, par 20 courses ou services.

Le 72 desservait notre commune, en période scolaire, par 12 courses ou services.

Le 72 avait son origine au centre du village et ne desservait donc pas les quartiers comme la Coupette, les Crêtes, le Village …

Le 77 avait son origine Drémil Lafage, son itinéraire desservait la route nationale 126 devenue départementale 826. Il rejoignait le centre du village soit par Lalie Cisarol soit par la départementale 64.

Il y avait donc 32 passages de bus à Flourens avec seulement 32 voyageurs par jour et cela pendant environ 30 ans. Soit 1 voyageur par bus !!!

Habiter Flourens à cette époque voulait dire avoir au moins 2 voitures par famille et lorsque les enfants poursuivaient leurs études parfois une troisième voiture voire une quatrième était nécessaire. Dés que les enfants grandissaient les parents faisaient souvent taxi soit pour le collège, soit pour le lycée, soit pour les activités extra scolaires.

Parlons maintenant du prix du transport, la commune contribuait avant 2001 à environ 30000 € (actualisé car nous étions en francs) pour transporter seulement 1 voyageur par bus en moyenne, en réalité il y avait en tout 16 voyageurs qui prenaient le bus le matin et ces 16 mêmes voyageurs reprenaient le bus le soir pour rentrer chez eux.

Le bus à Flourens de 2001 à 2015

Sous mon impulsion et mon expertise, nous avons repensé la desserte de notre commune en mettant à profit l’arrivée du métro à Balma Gramont.

Le TISSEO de l’époque voulait supprimer les deux dessertes de bus (72 et 77) pour les remplacer par des minibus dans le même itinéraire et les mêmes horaires de desserte.

Si nous avions suivi les techniciens nous aurions toujours eu que 16 voyageurs par jour.

De 2001 à 2003 j’ai bataillé pour faire passer mon idée d’une desserte originale de notre territoire communal. Un itinéraire virtuel desservi par un véhicule qui ne viendrait au point d’arrêt que s’il est demandé. C’est ainsi que le TAD 106 est né.

Le 23 décembre 2003 Flourens était desservi par le TAD 106 et par la nouvelle ligne 35 qui allait jusqu’à Drémil en passant par le quartier de la Coupette et les futurs quartiers qui seront inscrits dans le PLU de 2008.

La desserte de notre commune devenait quotidienne soit tous les jours de l’année sauf le 1er mai. (Il n’était plus question de période scolaires ou de vacances)

Déjà à l’époque la contestation grondait puisque une pétition de 300 personnes signaient contre ce projet de réorganisation.

L’entreprise de transport qui m’a suivi dans ce projet, en mettant « pour voir » un véhicule de 8 places avec conducteur, est passée de 1 salarié en 2003 à 400 salariés 10 ans plus tard.

Comme quoi l’idée d’un élu peut être bénéfique pour l’emploi.

Point sur la ligne 35 :

Elle a été crée pour alléger le TAD dans les heures de pointe du matin (7 h/ 9 H) et du soir (17 h/ 19 H) les jours de la semaine ainsi que le samedi.

Comment se fait-il que ce changement se fasse sans que le conseil municipal ait été mis au courant, et en ai discuté ?

On aurait pu au moins profiter de l’occasion pour monnayer des arrêts de TAD supplémentaires sur la commune, qui ne coûtent rien, mais qui rendraient service à la population.

Comments are closed.