Compte-rendu réunion publique TAD 106 24 mai 2018

0

Préambule:

Lors de la réunion publique sur l’avenir de la desserte de notre territoire nous avons assisté à un vrai débat  d’enjeu démocratique.

Il n’est pas surprenant, ni choquant, que chaque citoyen entende se mêler, d’une manière ou d’une autre, de politique de transport, qu’il s’exprime comme automobiliste, cycliste, piéton, usager des transports publics, contribuable, riverain d’infrastructures lourdes, militant, électeur…

Le transport est en effet  un élément  de la vie quotidienne de chacun, il se déroule largement dans l’espace public à la vue de tous et ses effets bénéfiques (l’accession quotidienne au travail, à l’école, aux commerces) ainsi que ses nuisances (de pollution, de bruit, d’insécurité) sont manifestes.

Les politiques de transport doivent nécessairement s’organiser autour d’objectifs de long terme, ordonnant les multiples décisions de court terme qu’appellent l’actualité et le simple fonctionnement du système.

Ces politiques doivent entraîner la participation, éventuellement conflictuelle des multiples acteurs politiques, économiques et sociaux impliqués. Le succès passe par le débat public, la décision majoritaire légitime prenant en compte consensus et dissensus dans le souci de l’intérêt général. C’est à dire par la démocratie.

Ce débat démocratique aurait cependant pu être gâché par l’introduction de Mme le Maire qui reprochait de l’agitation politicienne.

Compte-rendu

Lors de la parution de la Gazette n° 12, nous avions fait part de nos craintes quant à la pérennité des services publics sur la commune. Ces craintes se sont concrétisées lorsque Tisséo a décidé unilatéralement de supprimer le TAD 106 (sauf tard le soir) pour le remplacer par la ligne 35 sur son trajet actuel. Aucune information n’ayant été donnée par les représentants majoritaires de la commune, les élus minoritaires ont fait une communication vers tous les Flourensois via la Gazette en demandant à la municipalité d’organiser une réunion publique avec les représentants de Tisséo. Celle-ci a eu lieu le 24 mai dernier et a rassemblé dans la salle des fêtes de Flourens environ 200 personnes, de Flourens et des villages alentour concernés par le TAD 106, que nous avions également informés.

État des lieux

De 50 utilisateurs en 2003, la fréquentation du TAD est passée à 1000 personnes par jour, beaucoup se rendant au métro à Gramont. De l’augmentation de fréquentation résulte un temps de trajet accru et imprévisible, ce qui remettrait en cause l’intérêt du TAD. De plus, les représentants de TISSEO ont signalé qu’il n’y avait pas (ou peu) d’usagers à certains points d’arrêt.

La solution TISSEO

TISSEO a ensuite présenté sa proposition, qui n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les usagers.

Cette solution consiste, pour notre commune  à remplacer le TAD 106 par une ligne régulière (ligne 35) avec un passage toutes les 1/2h en heures de pointe (non définies) et toutes les heures le reste de la journée. Le TAD 106 prendrait le relais vers 22h30 (quels points d’arrêt?).

Par conséquent le service est réduit en journée (toutes les heures), les liaisons inter communes n’existent plus, et des secteurs entiers du village ne sont plus desservis.

Les remarques des utilisateurs

Les réactions ont été très nombreuses, émanant d’un public divers: jeunes collégiens et étudiants, personnes âgées, responsables de l’ANRAS et de l’ESAT…

En particulier:

  • la fréquence des transports pour les usagers et personnels des entreprises de la zone industrielle, de l’ANRAS? en période scolaire, quelle fréquence?
  • Pour les jeunes en particulier, comment aller depuis Flourens aux équipements sportifs de Fonsegrives, comment relier la future clinique de Fonsegrives, comment relier collège et lycée aux communes du secteur en dehors des transports scolaires du Conseil Départemental, comment rejoindre la ligne Linéo 1 lorsqu’elle sera prolongée jusqu’à Fonsegrives? (Fonsegrives/Sept Deniers via Camille Pujol)
  • Comment feront les personnes éloignées des points d’arrêt de la ligne 35? le quartier des Crêtes, Mauressac, Rebeillou etc…1/4 d’heure de marche parfois sans trottoir…Est-ce un progrès? Nul doute que ces personnes vont alors privilégier la voiture individuelle au détriment des transports en commun.

Par ailleurs les chiffres de fréquentation du TAD 106 ont été contestés par les usagers (points d’arrêt présumés sans usager alors que des collégiennes le fréquentent très régulièrement, chiffres de fréquentation  dans le sens Gramont – Flourens non pris en compte). On rappelle cependant que si personne ne réserve à un point d’arrêt, le TAD ne s’y rend pas!

Les propositions des utilisateurs

  • Face au constat de l’allongement du temps de trajet (trop d’usagers) pourquoi ne pas augmenter le nombre de TAD et/ou sa fréquence,
  • Création de la ligne régulière en sus du TAD, celle-ci ayant pour objectif d’acheminer le flux le plus important vers et depuis le métro, le TAD desservirait les points éloignés de la ligne régulière.

La conseillère régionale Dominique Satgé a fortement critiqué le manque de concertation avec les usagers avant de présenter le projet. Elle indique que c’est ce qui a été fait en région Occitanie en ce qui concerne le rail, bien que cela demande beaucoup de temps.

TISSEO s’est présenté devant les usagers avec un projet quasiment finalisé, sans solution alternative, sans aucune consultation préalable.

Ce déficit de communication de la part de TISSEO (et des élus informés)  est inadmissible. TISSEO s’est retranché derrière le fait que le projet avait été présenté aux communes. Mais à un comité restreint, les conseils municipaux n’ont même pas été informés.

Quant aux usagers, ni consultés, ni informés, si ce n’est par cette réunion publique organisée suite à l’insistance appuyée des élus minoritaires flourensois.

En fin de séance et suite aux nombreuses interventions, Tisséo a proposé d’amender sa proposition et s’est engagé à réorganiser une nouvelle réunion publique conjointement avec la mairie de Flourens, vers la fin du mois de juin.

Pour le climat, pour notre qualité de vie, pour une ville apaisée sans embouteillages permanents et problèmes de stationnement, exigeons des transports en commun  efficaces, fiables et de proximité.

Comments are closed.